Le potelier

Créé en 1989 et agréé par IRISCARE (anciennement Commission Communautaire Commune) en 1993, le Potelier accueille en journée des adultes en situation de handicap intellectuel ou psychique qui ne peuvent pas s’épanouir en Entreprise de Travail Adapté.

Il fait partie de la galaxie d'associations "Nos Pilifs".

Une philosophie

Le respect de l'environnement

Dès sa création, le Potelier - contraction de « potager » et « atelier » - a constitué un défi en région bruxelloise.

Aujourd’hui encore, le respect de l’environnement et l’importance de la nature sont essentiels dans le quotidien de l’association à travers, notamment le choix d’une économie, d’une alimentation raisonnée et d'une démarche de réduction de nos déchets et ce tant pour nos usages internes que pour nos productions "Made in Potelier".

La charte des Pilifs

La philosophie du Potelier est également basée sur la charte des Pilifs.


Des hommes et des femmes

Normalité, autonomie et intégration

Aujourd’hui 28 personnes extra-ordinaires vivent au Potelier une vie ordinaire notamment au travers:

  • d'ateliers « de production » : des produits répondant à notre charte "Made in Potelier" réalisés en respectant le rythme de chacun·e.
  • d'ateliers du quotidien liés à l’entretien du bâtiment et du jardin ainsi qu’à la vie en communauté.
  • de projets artistiques, de sorties culturelles et sportives contribuant à l'inclusion, d'accueils, de semaines de réflexions thématiques, ...

... mais également en étant au maximum acteur·trice·s de leur vie par le choix de leurs ateliers et grâce à des réunions lors desquelles chacun·e peut s’exprimer quant à divers aspects de la gestion du centre.

Diversité et adaptabilité

L’équipe professionnelle est composée d’une vingtaine de personnes. Sa mixité, les différences d’âges et la variété des qualifications professionnelles (éducateur, logopède, ergothérapeute, artiste, … ), mais aussi des parcours de vie (service citoyen, reconversion, ... ) en font la richesse.

S’y joignent des personnes ressources (médecin généraliste et kinésithérapeute), des bénévoles motivé·e·s ainsi que des stagiaires.